Lisez :

29. mai, 2019

"Votre enfant ou ado refuse d'aller se coucher?  Vous avez besoin d'une bonne information pour les convaincre?  Il est important de faire comprendre la nécessité que le sommeil est la base essentielle de notre survie, de notre évolution et de notre continuité.  Une des plus grandes disciplines qui n'est souvent pas respecté, c'est bien le sommeil." - Par Nathalie Dupuis, Consultante en Naturopathie

Ma collaboratrice au Magasine Vie Familiale va nous partager une expérience du manque de sommeil lors de son adolescence.

C.: Durant mon adolescence, je détestais me coucher tôt.  Je voulais fêter avec mes amis travailler tard les fins de semaines...  M'amuser quoi! Finalement, j'ai frappé mon mur à la fin de mes études secondaires avec une fatigue extrême.  J’étais à terre.  Difficulté de me concentrer.  Plus irritable.  Mais pourquoi un simple manque d'heure de sommeil peut tant nous affecter?

Se priver de sommeil nous apporte inévitablement des conséquences néfastes à notre santé, dont les infections qui ne guérissent pas, des humeurs irritables...  Aussi une perte de joie de vivre et une baisse de productivité.  En fait, notre système immunitaire tombe au ralenti et c'est plus facile d'attraper toutes sortes de maladies.  Plus encore, si l'on prolonge notre dette de sommeil, il s'en suivra un vieillissement accéléré de la peau, des trous de mémoire et même une dépression.  Le manque de sommeil crée un stress au corps, car dans le but de survivre, celui-ci se révolte et sa dynamique se transforme bien malgré lui. Le but n'étant pas de vous faire peur, seulement de vous faire prendre conscience que le sommeil est essentiel à la régénérescence du corps.

C.: Bon sang Nathalie ! Pourtant beaucoup d'adolescents ont encore cette mauvaise habitude ! Même 20 ans plus tard! Qu'est-ce que les parents doivent savoir au sujet du cycle du sommeil pour convaincre leurs ados d'aller se coucher à des heures convenables? Dis-nous.

En fait, la glande pinéale sécrète la mélatonine qui est une hormone qui régularise le cycle circadien, c'est-à-dire les cycles jour/nuit.  Elle avise le cerveau qu'il est temps de dormir selon notre horloge biologique de notre corps.  Or, si le cycle de sommeil est désorganisé, alors il y aura une baisse de mélatonine et elle ne sera plus en mesure de faire son travail de régulateur.  Pour prévenir ce fléau de problèmes, il est primordial de prendre le sommeil au sérieux.  Vos enfants de tous les âges doivent comprendre la nécessité de dormir et de respecter les cycles de sommeil.  Partagez avec eux que vous-mêmes, en tant qu'adulte, vous devez dormir pour vieillir en meilleur santé.  La discipline du sommeil, ça s'acquiert.

Dès le jeune âge, soyez ingénieux, apportez des solutions faciles pour que vos enfants comprennent le bienfait d'un sommeil réparateur et un réveil agréable.  Une petite astuce pour vous aider: lors du dodo, instaurer une routine et l'enfant comprendra qu'il doit respecter cette période de détente avant de fermer les yeux.  Ce qui me vient à l'esprit, est la respiration.  Faites le jeu du 4-4-4.  C’est une technique de respiration.  Vous inspirez pendant 4 secondes, vous maintenez 4 secondes et vous expirez pour 4 secondes.  Cette pratique procure un bien être assuré à vous et l'enfant.  Plus de colère, juste un jeu.  Pour les plus grands, avant d'aller au lit, évitez les excitants comme l’ordinateur, les jeux, etc.  S'il faut couper le courant...  On le fait, car ils sont rusés parfois.  Je ne prône pas une discipline abusive, mais une structure pour leur bien-être.  Ce qui engendra le respect mutuel et vous permettra de le guider dans les bras de Morphée.

C. : Donc je devrais bien expliquer à mon garçon la nécessité d'aller se coucher malgré sa résistance.  Par curiosité, si une personne a trop négligé son sommeil quelles sont les étapes pour récupérer?

Premièrement...  DORMIR, DORMIR.  Par contre, si la dette de sommeil est trop grande, il faut prédisposer le corps à dormir, en d'autres termes, trouver un endroit idéal pour un sommeil récupérateur sans musique.  Un silence serein autant que possible, et faites une courte sieste ne dépassant pas les 30 minutes, sinon vous allez changer votre cycle.  Deuxièmement, s'hydrater en buvant beaucoup d'eau.  Les organes ont souffert du débalancement, or l'hydratation permettra un équilibre des systèmes du corps en éliminant les toxines.  Troisièmement, ne faites pas d'effort physique et contentez-vous de vaquer à des occupations paisibles et calmes.  Finalement, reprenez votre routine de sommeil en vous couchant à l'heure habituelle pour redémarrer le régulateur.

C. : Merci Nathalie, je vais avoir une discussion sérieuse avec mon garçon afin qu'il comprenne l'importance d'aller se coucher sans, si possible...  rouspété!!!

Cela m'a fait plaisir ! Un petit mot pour vous en terminant :

Ne soyez pas une amie...  Soyez une maman remplie d'amour!!!

 

 

29. mai, 2019

 

« « Jacob vit de la colère, sa sœur Emma qui a un léger problème de TDAH (Trouble du Déficit d’Attention / Hyperactivité), prend ses jouets sans sa permission.  Et par-dessus le marché, petit frère Charles se jette autant dans le tas!  Pauvre Jacob, n’ayant pas la facilité de s’exprimer, il a souvent des maux de gorge. »  Cette histoire vous rappelle quelque chose?  Un événement fréquent dans d’autres situations?  Lorsque nous vous encourageons d’écouter votre corps, ceci est exactement un exemple des effets physiques si nous négligeons de bien répondre à des stress importants de notre quotidien. » Par Nathalie Dupuis, Thérapeute en médecine énergétique et Consultante en Naturopathie.

« Ce qui est important, ce n'est pas ce qui nous arrive, c'est la manière dont on le prend » - Confucius

En médecine énergétique, nous étudions la guérison des corps par le déblocage du refoulement des émotions.  Cette réalité est simple puisque chaque malaise ou inconfort a lieu à un moment où la personne doit prendre une décision, se retrouve dans une situation précaire, vit des problèmes financiers et encore.  Les émotions font partie intégrante de notre vie.  De ce fait, nous avons le choix de nous questionner et de prendre conscience de notre état présent : « vais-je subir les émotions ou les comprendre? »  Voici comment nous pouvons amener une réflexion des conséquences d’une émotion se transformant en un blocage pour le corps.  Par ce petit exercice, à chaque problème de santé que vous pouvez vivre, je vous invite à méditer sur ces questions :

› Sinusite – qu’est-ce qui (ou qui) vous put au nez présentement?  Qui ou quoi vous empêche de respirer?

› Bronchite – qu’est-ce qui (ou qui) vous étouffe? Avez-vous un environnement toxique (sens propre et/ou figuré)?

› Otite – Qu’est-ce que vous ne voulez plus entendre?  Qui vous agace, vous importune?  Vous écoutez-vous?

› Mal de dos – Avez-vous beaucoup de responsabilités? Est-ce que votre horaire déborde?  Déléguez-vous?

› Infection urinaire – Avez-vous de la difficulté à prendre votre place?  Comment faites-vous pour vous faire connaître ou voir?

Ce n’est que quelques exemples.  Dans ce processus, tentez de cerner en profondeur le malaise et / ou l’inconfort sans vous limiter à l’aspect physique de votre corps.  N’oubliez pas que nous sommes protégés par 7 corps au total (1 corps physique et 6 corps énergétiques), donc cette prise de conscience sera à 50% du « déjà compris » et l’autre 50% vous mènera vers le chemin de la guérison.

Dans le protocole de la médecine énergétique, nous nous donnons comme devoir d’écouter le corps de notre patient.  Que peut-il nous dire?  C’est ainsi que nous pouvons répondre au bien-être de la personne par des traitements adaptés.  Comprendre ce que nous pensons, ce que nous disons et ce que nous faisons, a un impact direct sur le fonctionnement de notre être.  Car notre être forme un TOUT.  Par exemple, les paroles répétitives et négatives se cristalliseront dans la pensée pour éventuellement devenir une menace imminente pour le corps humain.  Elles s’exprimeront avec des douleurs parfois légères et d’autres, drastiques. 

Je vous invite à prendre conscience de votre état intérieur en vous questionnant sur votre moment présent.  Plusieurs philosophes, psychologues et même médecins traditionnels vous suggèrent de vivre le moment présent.  Or votre corps est au présent et c’est pour ces raisons qu’il vous envoie des messages.  Donc, en faisant le lien entre votre pensée et votre corps, vous apprendrez à mieux vous connaître.

Passez des fêtes en famille, avec des amis ou des personnes que vous n’aviez pas eu la chance de voir depuis longtemps.  Prenez conscience du besoin de se faire du bien sans la consommation extrême du temps des fêtes.  Prenez le temps d’apprécier les vrais moments positifs.  Ceci sera bénéfique pour votre être intérieur et votre forme physique.

29. mai, 2019

 

« On entend parler de la méditation depuis les années ‘70s, toujours dans l’idée que nous devrions prendre un temps, un espace et un minimum d’arrêt de notre horaire occupée pour faire cet exercice.  Et si nous changions la méthode?  Au lieu de choisir un espace « inspirant » nous nous contentions du moment présent, comme sur le bol de toilette par exemple! »  Par Nathalie Dupuis, Spécialiste en médecine énergétique et consultante en Naturopathie.

« De la méditation naît la sagesse »

-          Bouddha

Quand il faut considérer notre horaire pour intégrer notre moment de méditation, surtout avec une famille active, il est difficile de parvenir à s’isoler pour méditer.  En considérant notre vie occupée, notre horaire chargé et nos occupations respectifs, au lieu de lire le journal sur le trône, pourquoi ne pas méditer à ce moment-là?  Car ayant les deux pieds bien ancrés au sol, la position est parfaite pour prendre le temps de focusser sur le moment présent.

En méditation, il faut se simplifier la vie.  C’est le but de cet exercice.  Elle est l'un des outils  pour atteindre l'état émotionnel du moment présent, un simple remerciement à la vie peut vous apporter cette grâce.  En tant que Spécialiste en médecine énergétique, j’encourage mes patients à gérer leurs 7 corps dont un qui se nomme le corps Bouddhique.  La meilleure façon de s’unir à cette couche énergétique, est de vivre le moment présent en méditant.  Cependant, beaucoup de personnes croient au stéréotype de la position assise dans un environnement serein accompagné d’encens et de musique Zen.  Mais en fait, il ne faut qu’un instant seul dans une ambiance nous permettant de se communiquer avec la terre (le plancher, si vous voulez) et se reconnecter avec les vibrations énergétiques présentes.

Les enfants ont ce talent de vivre au présent.  Lorsqu’ils s’amusent, une bulle se forme dans leur esprit et les ancre dans l’instant même.  Dans un champ, nos petits amours vont s’émerveiller devant les coccinelles, les fleurs et la beauté de la nature.  L’émerveillement, le silence et l’admiration de la vie, est une autre forme de méditation.  Les jeunes le font naturellement grâce à leur innocence.  Malheureusement, ils la perdent en vieillissant.  Avoir l’esprit d’enfant, nous ramène à cette idéologie de l’innocence, de cette communication avec la nature et le respect à la vie qui nous entoure.  Manger en silence ou apprécier ce que l’on savoure est une méditation en soi.  La force de la méditation se trouve dans notre quotidien aussi longtemps qu’elle a sa place dans notre esprit.

Même dans l’humour, nous vivons un moment précieux en savourant le rire et le plaisir de s’amuser.  Alors, mentionner que vous pouvez méditer sur votre trône de la salle de bain, est comique comme méthode, mais plein de bon sens.  Prenez ces 5 minutes express pour vous enraciner et cela deviendra enrichissant.  Le concept de vivre l’instant présent, nous permet de devenir plus réceptifs à notre entourage, nous amenant éventuellement à un bien être intérieur.  Une ambiance de Zénitude ou de yoga sont toujours révélatrice, mais cela n’empêche pas l’autre, surtout si nous comprenons que le but ultime de la méditation est de se connecter à la terre, à notre être physique et à la source.

« Les choses les plus simples sont souvent les plus vraies. »

-          Richard Bach, écrivain américain

29. mai, 2019

 

«Après de nombreuses réunions familiales, les repas trop copieux et surtout un excès de substances alcoolisées, vous sentez-vous à l’envers?  En ce début d’année « 2016 », prenons le temps de se remettre sur pied.»  Par Nathalie Dupuis, Thérapeute en Médecine Énergétique & Consultante en naturopathie.

Je vous propose quelques petits trucs pour vous remettre en forme, et retrouver votre bien-être pour commencer l’année toute en beauté.

Je débuterai avec le citron, un fruit des plus magiques qui a de très grandes vertus.  Un jet de ce jus dans une tasse d’eau chaude, pris à jeun le matin, aide à stimuler et désengorger le foie.  Avec son effet alcalinisant, il permet de contrebalancer l’excès d’acidité des copieux repas du temps des fêtes.

Contrairement à la croyance populaire, le citron n’est pas acidifiant mais alcalisant, et aussi un précieux antiacide gastrique.  Cet agrume est aussi utilisé comme bruleur de gras naturel.  Ajoutez-le dans votre salade au lieu d’une vinaigrette !

Lors d’une cuite, comme on pourrait dire, il faut alors manger très légèrement le lendemain.  Évitez le gras qui nuira à l’appareil digestif.  Soupe de poulet et nouilles, un incontournable.  Une banane favorisera l’élimination des substances toxiques.  Le repos va de soit.

Buvez un bon petit cocktail revigorant en râpant du gingembre frais avec du jus de citron et du miel.  Infusez-les dans une tasse d’eau chaude, cette concoction des plus énergisantes vous sera favorable.  Car le gingembre a pour effet de faciliter l’activité du système digestif, et par surcroit, contribue au renforcement de l’énergie du corps (vitalité).

Un des avantages du gingembre, aide à ceux qui éprouvent des maux de transport, de supporter plus facilement les longs trajets du retour.  Ne vous gênez pas d’assaisonner vos plats et desserts avec le gingembre, il ne sera que bénéfique.

Règle de base : toujours bien s’hydrater.  Vous devez boire au moins 7 à 8 verres d’eau par jour.  En fait, l’eau est essentielle à la vie, car notre corps en est constitué de plus de 60% chez les hommes et de 55% chez les femmes (enceinte 78%).  Tous les systèmes de notre être dépendent de ce liquide indispensable, assurant ainsi le bon fonctionnement de chacun d’eux.  En même temps, vous remarquerez à long terme que votre peau sera plus ferme et saine.

Pour le mal de tête de la veille.  Prenez une marche dehors.  Allez vous oxygéner.  Rapprochez-vous de la nature.  Souvent l’air dans la maison devient vicié, donc cette activité simple vous permettra de déterminer si ce n’était qu’un besoin de prendre de l’air ou si votre organisme a besoin de soin.

Si le mal de tête persiste malgré le bon air, ceci peut être causé par une inflammation des muscles de la tête.  Dans cette circonstance, vous avez besoin de soin.  Voici quelques trucs sans médication.

Placez une serviette d’eau froide, et même glacée, sur votre front et votre nuque.  Cette technique donnera un effet immédiat à tous les fluides cervicaux permettant de détendre les tensions musculaires.

Massez en faisant des pressions de quelques secondes sur les régions qui vous incommodent, dont les tempes et/ou le front.  Le massage rotatif des tempes permet d’activer le système nerveux qui contrôle l’ensemble de nos pensées.  Cette méthode, déjà pratiqué inconsciemment par la majorité des gens, va vous décongestionner et même vous déstresser.

L’exposition de trop longues heures face à des écrans de télé, d’ordinateur et de console de jeux vidéo, peut provoquer des maux de têtes.  Éteignez tout!  Allez marcher.  Faites des rotations des bras car des postures statiques étouffent les muscles et développent des problèmes physiques.  Les lumières clignotantes des écrans affectent et surexcitent la rétine et les nerfs de vos yeux.  Prenez l’habitude d’établir un horaire où il y aura des pauses fréquentes, en raison d’une 10 minute par tranche d’heure.

Ces quelques petits trucs vous aideront à bien commencer l’année.   Soyez conscient de ce que vous manger et le tout rentrera dans l’ordre.

Je vous souhaite une année remplie de bonheur et santé tout au long de 2016 !!!

 

Idée originale: Nathalie Dupuis

Collaboratrice: Thérèse Thémélis

 

29. mai, 2019

 

« Lorsque nous avons l’émotion à fleur de peau, nous percevons une sensation invisible à certains endroits sur notre corps à cause de la douleur émotive, mais pourquoi ?  Dans le même optique de l’article du 4 février 2016 (La médecine douce, l’antidote des émotions), les 7 corps ont tous des fonctions spécifiques.  Dans cette chronique, nous allons vous expliquer le rôle de la première couche énergétique précédant le corps physique nommé la couche éthérique » Par Nathalie Dupuis, Spécialiste en médecine énergétique et Consultante en Naturopathie.

« le « Corps éthérique » serait un des composants de l'Aura, en fait un système d'analyse objectif, d'évaluation et d'intégration de l'environnement naturelle. »

- Brigitte de Castel, auteure et conférencière (2011)

L’Éther, l’Aura, corps vital, le corps éthérique porte divers noms dans plusieurs sphères qui étudient ce phénomène d’enveloppe corporel énergétique.  Croyez-le ou non, le corps éthérique est palpable, et pour le découvrir tentez une méthode très simple : Tendez votre bras gauche devant vous, et placez votre main droite au-dessus, paume vers le bas, perpendiculaire à votre bras gauche.  Diminuez la distance de votre main lentement vers votre bras, jusqu’à ce qu’une légère sensation de résistance se présente à quelques centimètres ou millimètres de votre peau.  Cette pression subtile vous indiquera que vous avez touché à votre corps éthérique.

Le corps vital a comme mission d’être la couche protectrice directe du corps physique, tout en étant sa continuité.

« En fait, le système éthérique serait un outil d’analyse de première importance dans l’interaction vibratoire entre l’individu et son environnement énergétique »

- Alice Ann Bailley – Auteure et fondatrice de la prière Mantram (1937)

Ensemble, ces deux corps permettent un bon fonctionnement dans l’environnement externe.  Tous les signaux que nous détectons se frappent sur ce bouclier énergétique avant de toucher notre corps physique.  En fait, si nous vivons des moments intenses et que cette protection énergétique s’affaiblit, le corps devient vulnérable et favorise les problèmes de santé (dont des maux de dos, des migraines, des maux de cœur, etc.).

En tant que thérapeute en médecine énergétique, notre devoir est de détecter la couche éthérique et connaître son état.  Lorsque nous constatons que la circulation énergétique, au même titre que la circulation sanguine, est atteinte par des anomalies (espaces vides et froids), nous devons déceler et reconstruire les défaillances dans l’ensemble de la couche.  Nous procédons à la technique de la force-pensée.  Comment définissons-nous ce fonctionnement ?  C’est une pensée intense du thérapeute qui compose une énergie positive en se concentrant sur l’action présente.  De là, la réparation se produit en ciblant les espaces à combler, puis le thérapeute canalise l’énergie qui sera propulsée par ses mains afin de signaler au corps du patient de s’auto-guérir.

Voici un exemple des actions du corps éthérique : une de mes patientes souffrait d’insomnies et de stress très élever.  Son corps vital n’arrivait plus à bloquer les signaux externes troublant ses émotions (surplus de travail, conflit personnel, et autres éléments la déstabilisant), le corps physique s’est débattu en exposant ses malaises par des maux de tête, de la fatigue et le manque d’appétit.  Lors du traitement, nous avons pris le temps de reconnaître ses problèmes personnels avant de procéder à un protocole de thérapie énergétique.  Suite au traitement, elle a retrouvé une tranquillité d’esprit et un regain d’énergie.  À la fin du protocole, on scelle le corps énergétique pour qu’il n’y est plus de fuite dans le bouclier protecteur.

« La populace a toujours été la même dans tous les temps. Le matérialisme était et sera toujours aveugle aux vérités spirituelles. »

- Helena Petrovna Blavatsky, auteure et fondatrice de la société théosophique (1877)

Ceci peut vous sembler compliqué mais le traitement est simple et efficace.  Le bien-être du corps est un tout.  Les énergies doivent être traitées au même niveau que le corps physique.  L’ignorer serait de permettre aux impacts externes de nuire au bon fonctionnement de votre santé.  Pensez-y lors de votre prochain mal de tête !